Comment installer une borne de recharge ?

Installer une borne de recharge

Partager ce post

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Table des matières

Vous avez enfin décidé du modèle de véhicule dont vous allez faire l’acquisition (peut-être que cela est déjà fait). Il vous reste maintenant à choisir et à installer votre solution de recharge. Mais alors, comment installer une borne de recharge ? Suivez le guide et évitez les embûches. Est-il possible de faire financer sa borne en l’installant soi-même ? Quelles démarches administratives ? Quelle borne ? Quelle puissance de recharge ? Gros travaux à prévoir ?

Ne passez pas à côté de vos aides financières

aides boorne de recharge et voiture electrique

La prime ADVENIR (bornes entreprise et copropriété)

Advenir (Aide au Développement des Véhicules Électriques grâce à de Nouvelles Infrastructures de Recharge) est un programme créé en 2016, dont le but est d’encourager le déploiement des infrastructures de recharge en entreprise et en copropriété en finançant une partie des frais d’installation d’un ou de plusieurs points de charge. 

Attention : la loi française impose depuis 2017 de faire appel à des électriciens certifiés Qualifelec IRVE pour une pose en toute sécurité. Cette certification est d’ailleurs la condition sine qua non pour obtenir la prime (jusqu’à 60% du montant total des travaux en entreprise et 50% en copropriété). Autrement dit, vous bénéficiez de la prise en charge Advenir uniquement si vous passez par des professionnels spécialistes de la recharge. Pour savoir à combien s’élève la prime, rendez-vous ici. Chez Electro-Mob, nos offres sont toutes labellisées par ce programme et nous nous chargeons des démarches à votre place. 

Le crédit d’impôt 

Les particuliers en maison individuelle ne sont pas les oubliés de cette transition énergétique et bénéficient eux aussi d’une aide étatique en vigueur depuis 2014 : le crédit d’impôt de 300€. Accessible à tous et sans conditions de ressources, il permet de déduire de votre impôt sur le revenu les dépenses engagées pour faire installer une solution de recharge à votre domicile principal. 

Cette déduction d’impôt devait se transformer progressivement en prime ciblée pour les ménages plus modestes, sous conditions de ressources, avec l’aide aux travaux de rénovation énergétique des logements : MaPrimeRénov’. Le gouvernement a finalement décidé d’instaurer un nouveau crédit d’impôt, en vigueur depuis le 1er janvier 2021. Le nouveau dispositif voit plus large : vous pouvez maintenant en bénéficier pour une installation en résidence secondaire (pas uniquement principale), ancienne ou neuve (plus limitée à 2 ans d’ancienneté), et jusqu’à deux bornes par logement. La TVA appliquée sur l’installation d’une borne de recharge reste inchangée, celle-ci reste à 5,5% malgré les craintes d’une augmentation à 20%.

Veillez à garder votre facture d’installation pour être pris en charge, elle vous sera demandée lors de votre déclaration d’impôt. Sur cette facture doivent figurer le lieu de réalisation des travaux, la nature et caractéristiques des systèmes de charge, ainsi que le montant. 

Pour en savoir plus sur le crédit d’impôt, cliquez ici.

Comment installer une borne de recharge ? Il faut d’abord en choisir une

choix bornes de recharge

Les bornes de recharge ont toutes la même utilité, celle de recharger votre véhicule électrique ou hybride rechargeable de manière sécurisée, mais elles ne ressemblent pas toutes et présentent chacune leurs spécificités. Soyez sûrs de faire le bon choix selon vos besoins avant de vous lancer dans cette nouvelle aventure ! Electro-Mob commercialise et installe des modèles français (Hager, fabrication alsacienne), et européens (Alfen et NewMotion, les leaders des stations électriques en Europe). 

L’usage personnel ou partagé sans facturation

Les bornes Hager XEV092, XEV101 et XEV100 répondent à un besoin simple de recharge, elles délivrent uniquement de la puissance. Vous branchez, vous rechargez. Idéale pour une utilisation personnelle !

Alfen, avec sa gamme Single (un point de charge) et Double (deux points de charge) propose un service supplémentaire de supervision grâce à la connectivité des bornes. Vous avez accès à un portail de gestion pour surveiller vos consommations (historique des utilisations) et les contrôler si vous avez plusieurs personnes qui doivent se brancher dessus (accès par badges RFID pour vos salariés, visiteurs, clients, ou invités).

L’usage partagé avec facturation

Si vous ne souhaitez pas offrir la recharge, sachez que les bornes intelligentes NewMotion permettent en plus une facturation au kWH consommé, au prix fixé en amont par le propriétaire de la solution de recharge (les utilisateurs peuvent se connecter à l’application mobile de la marque pour payer et lancer la recharge). Elles sont livrées avec une carte SIM intégrée et fonctionnent obligatoirement avec un opérateur de mobilité, qui collecte les transactions et vous les reverse automatiquement, sans aucun effort de comptabilité de votre part. 

La taille et l’implantation des bornes

installateur borne de recharge

La taille et l’implantation des bornes sont aussi des éléments à prendre en considération avant une installation. 

La borne XEV092 peut facilement s’inviter chez vous par ses dimensions (H355 x l303 x p126 mm), mais ne pourra être posée que dans des endroits abrités à cause de son enveloppe perméable qui demande une protection face aux intempéries. 

L’emplacement en extérieur est possible pour toutes les autres bornes grâce à leur étanchéité : 

  • Hager XEV101 (H480 x l346 x p233 mm)
  • Alfen Single (H370 x l240 x p130 mm)
  • Alfen Double (H590 x l338 x p230 mm)
  • Alfen Twin (H1385 x l335 x p220 mm)
  • NewMotion (H503,5 x l200 x p137 mm)
  • Keywatt 24 DC (H302 x l798 x p478 mm)
  • Keywatt 50 DC (H2010 x l710 x p510 mm)

Si vous ne souhaitez pas utiliser la fixation murale prévue de base (garage étroit, mur mitoyen, mur en pierre, places de stationnement éloignées du mur, ou parkings ouverts) vous pouvez les demander sur pied. Pensez par la même occasion au sens dans lequel vous garez votre (vos) voiture(s) et à la longueur de votre câble de recharge (le type T2 est disponible de 2 à 12 mètres). 

Tout est une histoire de puissance…

La puissance de recharge dépend de trois critères : votre installation électrique (monophasé ou triphasé), le chargeur embarqué de votre véhicule, la puissance de recharge de la borne.

Prêtez attention à la compatibilité de votre installation électrique : un compteur monophasé ne peut pas alimenter une borne triphasée (la puissance de la borne en sera réduite, le courant passe sur une seule phase au lieu de trois). L’inverse est possible, qui peut le plus peut le moins ! Dans tous les cas, une infrastructure de recharge demande par définition de fournir une énergie supplémentaire, il peut donc être envisageable d’augmenter la puissance souscrite de votre abonnement avec votre fournisseur d’électricité pour une utilisation optimale.

La voiture peut rester moins longtemps branchée, à condition aussi que le chargeur embarqué, autrement dit la puissance de recharge du véhicule, soit compatible. Si le chargeur de la voiture ne prend que du monophasé (comme sur la Nissan Leaf) même si vous avez une infrastructure de recharge de 22 kW (triphasé), vous ne pouvez pas recharger à pleine puissance, la voiture ne l’accepte pas. Et inversement, si vous avez un chargeur embarqué en triphasé (comme sur la Tesla Model S avec ses 16,5 kW), mais que votre borne recharge sur une phase (7.4 kW maximum), vous serez aussi limités par la puissance de cette borne. 

La borne de 22 kW (triphasé, trois phases, trois fils qui amènent l’électricité) recharge forcément plus rapidement que celle de 7,4 kW (monophasé). A titre de comparaison, pour recharger de 0 à 100% une Renault Zoé avec une capacité de batterie de 50 kWh, il faut 7H de charge à 7,4 kW (le temps d’une nuit) contre 2H30 à 22 kW.

Depuis le 12 janvier 2017, toute installation de borne de recharge d’une puissance supérieure à 3,7 kW, doit être réalisée par un professionnel de l’électricité, ayant suivi une formation délivrée par un organisme accrédité (Qualifelec IRVE). Cette obligation figure par ailleurs dans l’article R. 4544-9 du Code du Travail.

Installer une borne en entreprise

Borne de recharge en entreprise parking

Ce que dit la loi

Les entreprises à usage principal industriel ou tertiaire doivent dédier et pré-équiper une partie de leurs parkings pour les bornes de recharge. 

Le pré-équipement est prévu par le Code de la construction et est obligatoire depuis 2012 pour les bâtiments neufs ou rénovés (dont la demande de permis a été déposée après le 1er janvier 2017) et depuis 2015 pour les bâtiments existants. Concrètement, cette étape consiste en la mise en place de fourreaux pour le passage des câbles à partir du tableau général basse tension, qui sont nécessaires à la future installation de points de recharge. Le décret de juillet 2016 prévoit que les passages de câble desservant les places de stationnement doivent être dimensionnés avec une section minimale de 100mm. Attention : cette obligation est bel et bien un pré-câblage et non une installation de bornes de recharge pour véhicules électriques et hybrides rechargeables.

A partir du 1er janvier 2025, il sera obligatoire d’équiper les parkings du tertiaire en bornes de recharge, autant vous y prendre maintenant, notamment grâce à la prime Advenir ! 

D’après l’article L11-3-5 du Code de la construction et de l’habitation, les bâtiments non résidentiels qui possèdent un parc de stationnement de plus de 20 emplacements devront mettre à disposition, à partir du 1er janvier 2025, un service de recharge pour les véhicules électriques et hybrides rechargeables situé sur un emplacement adapté aux personnes à mobilité réduite. Les bâtiments non résidentiels comportant un parc de stationnement de plus de 20 places doivent proposer au moins un point de recharge par tranche de 20 places, sauf dans le cas où des travaux importants d’adaptation sont nécessaires pour pouvoir respecter cette règle.

Le droit à la prise en entreprise ?

Si vous êtes responsable d’une entreprise et que vous louez vos locaux, il est aussi possible d’installer une borne de recharge si vous souhaitez recharger votre véhicule personnel, ceux de vos employés ou votre flotte.

Comment ça marche ?

Il n’existe pas à proprement parler de “droit à la prise” en entreprise mais il faut savoir que c’est beaucoup plus simple qu’en copropriété, bonne nouvelle !

Pour installer votre solution de recharge, vous avez simplement à vous adresser au propriétaire des locaux, qui est décisionnaire dans le processus d’installation (ou via votre gestionnaire ou administrateur de biens, en cas de gros projets). Le propriétaire accepte, ou non, le projet. Il est cependant avantageux pour lui de donner son accord car c’est au locataire de payer son installation (la borne est directement reliée au compteur du locataire, ce qui permet de faire payer directement l’utilisateur). Celui-ci a le droit, ou non, d’emporter sa borne avec lui lors de son déménagement.

Bien sûr, la plupart du temps, les propriétaires demandent des garanties. Pour cela, l’intervention d’un bureau de contrôle est nécessaire afin de certifier la conformité électrique de l’installation. Lorsque tous les feux sont au vert et que l’étude d’installation est réalisée avec la plus grande rigueur, il est très rare que le propriétaire refuse.

Contactez-nous pour que nous vous accompagnions dans vos démarches !

Installer une borne en copropriété

borneparking

Vous êtes un particulier : le droit à la prise

Si vous êtes copropriétaire ou locataire et que vous souhaitez installer une solution de recharge sur votre place de parking, c’est possible grâce au droit à la prise, personne ne peut vous refuser l’installation d’une borne de recharge sauf exceptions (pour plus d’informations à ce sujet, cliquez ici). 

Faites valoir votre droit à la prise par courrier recommandé avec accusé de réception et demandez à votre syndic l’accès au local TGBT. Votre installateur prendra connaissance du tableau électrique et du compteur de la résidence. Les informations rassemblées par votre électricien qualifié (relevé de la puissance souscrite, pic de puissance, et cheminement du câble) vous permettront de dresser votre schéma d’implantation ainsi que la description détaillée de vos travaux, pièces à fournir dans votre dossier technique.

Vous êtes le conseil syndical ou le syndic

Si vous êtes le conseil syndical de l’immeuble ou le syndic, trois choix s’offrent à vous pour équiper vos parkings et faciliter la transition énergétique des résidants. Le matériel installé par Electro-Mob (pré-équipement, infrastructures de recharge) et par notre partenaire Enedis (compteur dédié et colonne horizontale) appartient à votre résidence. Il est à vous !

Si le compteur des parties communes est assez puissant (il alimente d’autres équipements comme l’ascenseur, la porte d’entrée ou de garage, les systèmes de sécurité), il est possible d’ajouter une ligne dédiée (pré-équipement) dans le tableau électrique. Chaque borne de recharge dispose d’un sous-compteur dans ce tableau (pratique pour la gestion de votre syndic). L’installation existante est contrôlée par nos électriciens certifiés Qualifelec IRVE et un bilan de puissance est réalisé, cette double vérification nous permettant d’être en adéquation avec les normes électriques en vigueur et vous permettant de recharger en toute sécurité. En revanche, dans le cas d’un compteur à puissance limitée (36 kVA), cette solution est limitée si d’autres copropriétaires souhaitent se brancher dans le futur !

Si le compteur des parties communes n’est pas assez puissant ou que vous souhaitez différencier les services généraux des services de recharge, il est possible d’installer un point de comptage prévu spécialement pour les véhicules électriques. En installant un nouveau compteur et un pré-équipement dédié, le parking est équipé de sorte à faciliter l’installation future de bornes de recharge, celles-ci n’ayant plus qu’à être raccordées sur ce dispositif. Chaque solution de recharge dispose d’un sous-compteur et chaque consommation est mesurée indépendamment, le syndic se charge de répartir les utilisations et de les refacturer aux concernés. 

Enfin, si vous votez l’installation d’une colonne IRVE, alors les copropriétaires pourront profiter de leur propre point de livraison (compteur) et de recharge sur leur place de parking. Une étude de raccordement est réalisée au préalable par notre partenaire Enedis pour prendre en compte toutes les configurations possibles. Enedis met en service le compteur Linky et Electro-Mob participe aux travaux de percement et de mise à la terre avant d’installer le coffret électrique et l’infrastructure de recharge. Cette offre laisse la liberté aux copropriétaires de choisir leur propre fournisseur d’énergie (plus adapté au budget de chacun) et ainsi de payer le prix réel au kWh (le tarif varie en fonction du fournisseur choisi, et de la puissance du compteur). 

Le conseil d’Electro-Mob : On associe souvent à tort l’installation d’une borne de recharge en copropriété avec un abonnement mensuel pour la gestion de la recharge. Attention, ce n’est pas obligatoire ! Comme à la maison, vous ne payez que votre consommation d’électricité, pas de service supplémentaire facturé par Electro-Mob.

Installer une borne dans sa maison

borne mini

Si vous êtes un particulier en maison individuelle, que vous venez d’acheter votre véhicule électrique ou qu’il arrive d’ici peu, vous vous questionnez sûrement sur comment installer une borne de recharge. 

La mise à la terre

Étape obligatoire de votre installation, elle consiste à vous protéger contre d’éventuelles fuites électriques en redirigeant le courant vers le sol. La terre doit donc être travaillée de manière à ce que celle-ci ne dépasse pas la valeur de 100 Ohms exigée par la norme NF C 15-100. 

Si les 100 Ohms réglementaires sont dépassés, vous devez procéder à une remise aux normes de la terre, qui peut passer par le changement de votre piquet de terre (trop ancien, pas assez enterré, ou câble en cuivre endommagé) ou en jouant sur la nature et/ou l’humidité de votre sol (la résistance est plus élevée dans une terre sèche). La valeur de la prise de terre, aussi appelée résistance de la terre, se mesure avec un méga-ohmmètre et est calculée lors du diagnostic énergétique effectué par nos experts (gratuit et sans engagement).

Sachez également que certains véhicules sont assez sensibles, notamment chez Renault, et peuvent refuser le rechargement si cette limite est dépassée. 

Les protections

La sécurité de votre infrastructure de recharge passe aussi par l’installation d’une protection dédiée, un interrupteur différentiel spécifique et un disjoncteur, dans votre tableau électrique. Ceux-ci se placent entre le disjoncteur de branchement (qui protège toute l’installation) et les autres circuits de votre installation électrique. 

Une fois installées dans le tableau électrique, elles vont protéger votre infrastructure de recharge, vos circuits existants ainsi que les personnes contre les risques de surintensité et de court-circuit.  

Le conseil d’Electro-Mob : choisissez impérativement et imposez à votre installateur l’utilisation d’un interrupteur différentiel de type Asi (ou F, ou AHi) si vous êtes en monophasé, et de type B si vous êtes en triphasé. En effet, ces interrupteurs différentiels ont la capacité de détecter les fuites de courant continu. Ils sont plus coûteux mais la norme d’installation des bornes nous les impose. 

Sachez que les bornes de recharge Hager monophasées sont livrées avec leurs protections électriques, ce qui vous fait économiser du temps (de recherche pour trouver la protection adéquate) et de l’argent !

Ces articles pourraient également vous intéresser

Besoin de concrétiser votre projet ?

Obtenez une réponse rapide

Comment installer une borne de recharge